Livraison gratuite pour les achats de 350$ et plus au Canada et aux États-Unis

Trésors de Polynésie française

Trésors de Polynésie française

Les perles de Tahiti, aussi appelée « perles noires », sont cultivées dans les mers de la Polynésie française.

Très en vogue, leurs couleurs varient selon la nature du greffon et l’origine géographique de la perle. Ainsi, en fonction du lagon où les huîtres sont cultivées, la teinte de la perle varie : certaines variétés adoptent des teintes très claires, presque blanches, tandis que d'autres s'approchent du gris, du bleu, du vert, du doré ou d'un violet sombre qui rappelle la couleur de l'aubergine.

Malgré ce que leur nom semble indiquer, les perles de Tahiti ne viennent pas de Tahiti. Cette appellation provient de l’époque où les perliculteurs des autres îles de Polynésie française se rendaient à Tahiti pour vendre leurs marchandises, popularisant ainsi la région pour cette perle noire emblématique.

Il existe cinq types de formes : ronde (la sphère est quasiment parfaite), semi-ronde (la perle a une forme de sphère, son diamètre varie de 2 à 5%), semi-baroque (la perle a une forme de goutte, de poire, d’ovale ou de bouton), baroque (la perle est très irrégulière) et enfin cerclée (la perle a un ou plusieurs cercles concentriques autour de sa surface).

La perle de Tahiti est issue de l'huître pinctada margaritifera et elle est considérée comme la cousine de la perle des mers du Sud, qui elle est issue de l'huître pinctada maxima.

Le prix de la perle de Tahiti est directement lié à sa rareté. Les perles rondes par exemple représentent en moyenne 5 % d’une récolte contre 30 % pour les perles cerclées. Ce sont les perles les plus rares et donc les plus chères.

Aujourd’hui les perles de Tahiti sont parmi les plus recherchées du monde.

Laisser un commentaire